Puteaux ou la difficile identification d’une ville .

Cette balade en boucle dans Puteaux à partir du Pont de Neuilly va à la rencontre de styles architecturaux que beaucoup d’architectes font semblant de ne pas regarder, ils ont été majoritairement « inspirés » et souvent quasi-imposés par des édiles se complaisant dans des environnements nostalgiques de plaquettes de briques, de mansardes en zinc et de balustres, sans désir de participer à un environnement moderne.

On découvre depuis le pont de Neuilly une vue de Puteaux étroitement liée au quartier de La Défense implanté sur un tiers de son territoire communal. Ce premier regard est très réducteur si on ne va pas à la découverte de cette commune aux aspects très contrastés.

Capture d’écran 2015-07-28 à 08.59.55

Cette balade présente la grande variété des styles architecturaux directement liés aux impulsions imposées de façon plus ou moins éclairées par les différents maires : novateurs ou conservateurs voire passéistes. Ces successions de volontés politiques très différentes et plus ou moins affirmées impactent directement le paysage architectural et aboutissent fréquemment à des juxtapositions au mieux composites, au pire hétéroclites.

P1300173 L

La très remarquable tour Nobel (J de Mailly J.Depussé J.Prouvé Arch.1967) n’est donc pas représentative de la production architecturale qui suit. L’urbanisme de dalle des  terrasses Bellini, cet ensemble de logements et de bureaux récemment rénové, a peut être servi d’exemple à ne plus reproduire, mais après analyse l’effet balancier n’est pas exempt de critiques lui aussi.

P1300172

L’arrière des terrasses Bellini ,vue de la passerelle enjambant le périphérique de La Défense, montre les limites de l’urbanisme de dalle des années 60 et apparaît assez caricaturale.

.P1280709

Un cheminement le long de la Seine permet d’avoir une vision plus générale des transformations du tissu territorial . Aux coteaux de la Seine et à ses vignobles fin du XIX ont succédé le développement du chemin de fer, puis l’ industrialisation rapide le long du fleuve. Le développement des services a engendré l’accroissement des bureaux y compris en dehors de l’espace central de La Défense.

puteau P1330206

Un bref détour dans l’ l’île de Puteaux ou à coté du gymnase de bois et d’acier voisine le »Palais des Sports, … »le peuple lui aussi a droit à des colonnes »…un avant-gout du kitsch qui va suivre. A noter que l’île est accessible uniquement par le pont de Puteaux , le pont de Neuilly ne donne accès qu’au palais des sports de Neuilly mais ne permet pas d’accéder au complexe sportif de Puteaux, chacun reste maître dans son fief !...

P1330204

Revenons vers le centre-ville, à l’angle rue Richard Wallace et rue Voltaire avec ce rappel des constructions basses début XX lié au passé industriel avec ses anciens quartiers ouvriers maintenant relookés tendance « nostalgie » avec des enseignes dignes de parcs d’attraction.

P1330208

Rue Richard Wallace, une image-type du néo fréquemment rencontré avec ses lucarnes, bow-windows et autres réminiscences qui en rassurent certains.

P1330210

Néanmoins à d’autres époques l’esprit était moins timoré comme comme le démontre l’ Ecole Benoit Malon, 8 rue Colin (R.Roy et Lorenz Arch.1926) avec une volonté de décor qui ne se contentait pas de reproduire des images types.

P1330224

Donnant sur la rue  Richard Wallace: la Place du Théâtre, la bien nommée…on devrait préciser d’opérette dans ce cas précis avec la tentation de retrouver la qualité de la ville traditionnelle en se contentant d’importer des décors; malheureusement n’est pas Rob Venturi ou Aldo Rossi qui veut !.

P1330230 P1330231

Sur cette même place des peintures de pignons aveugles font figure de pansements urbains.

P1330235

Plus loin, l’Hotel de ville et sa colonnade monumentale (les frères Niermans Arch.1934), qui servit de modèle à la Mairie d’Alger construite par les mêmes architectes, rassurerait presque quant à la force affichée de la volonté publique durant les années 30.

P1300876 P1300884

Face à l’entrée principale de l’hôtel de ville et à son bas-relief d’A.Janniot, la médiathèque tente une recherche du monumental à tout prix .

P1300882

En remontant vers la gare de Puteaux, on peut découvrir des rues calmes avec des habitats individuels et des petits jardins. Sur le plateau, après avoir franchi la gare, on peut découvrir d’autres  productions architecturales.  Rue Cartault, la résidence Cartault (A.Labussière Arch.1922-1925). Le plan masse en peigne a permis de dégager à partir de ce point haut du relief des vues obliques vers Suresnes et la vallée de la Seine avec un réel souci à cette époque d’hygiénisme pour un habitat mieux éclairé offrant plus de confort.

. P1330245 P1330247

En redescendant vers la gare SNCF, au 172 rue de la République: la Cité Lorilleux ( les frères Niermans Arch. 1954) sur l’ancien emplacement des usines d’encres éponymes. Ces constructions contemporaines de la Cité Radieuse de Le Corbusier n’en ont pas la qualité sculpturale ni le concept fort, néanmoins elles ne font pas dans le pastiche.

P1330255

A proximité, au 48 rue F.Pelloutier, le groupe scolaire Marius Jacotot (les frères Niermans Arch. 1935-1936) présente un signal fort visible depuis la ligne SNCF de Paris-St Lazare vers Saint-Cloud.

P1330257

En longeant la voie SNCF, un autre signal urbain à l’angle de la rue Sadi Carnot qui surplombe les voies SNCF avec une vue dégagée vers la vallée de la Seine au Sud.

P1330260

En redescendant vers l’Hôtel de Ville, dans la rue de la République le néo reprend toutes ses aises. Dans le bas de Puteaux et à proximité avec le plus grand quartier d’affaires européen, il est frappant de constater la multiplicité des poncifs dignes de station balnéaire avec de frêles colonnes, des corniches, des frontons et des balustres involontairement kitsch pastichant les antiques à la façon Beverly Hills.

P1300880

Dans la cette veine factice à proximité:« Le quartier Haussmannien » 15 rue Marius Jacotot.

P1300886

 » Le Saint Andrew » 20 rue Rousselle , pauvreté et platitude de l’ architecture ordinaire.

P1300890 P1300162

Les oppositions de styles sont parfois saisissants dans cette vision urbaine ou le néo-haussmannien de la promotion immobilière privée s’oppose frontalement avec la production architecturale des tours de bureaux à l’architecture internationale.

Toujours en se dirigeant vers La Défense, rue Arago, l’immeuble de logements « Villa Carolina » reprend de façon très élémentaire l’image du Parc St James de l’autre coté de la Seine, décidément ce permanent « complexe de Neuilly » en taraude beaucoup. De toute évidence on est bien loin ici des politiques architecturales volontaristes développées dans d’autres zones péri-urbaines dont les finances publiques sont beaucoup moins favorisées que Puteaux.

P1300158

L’ affiche ringarde de la « force tranquille » de 1981 avec son village rural autour du clocher , rassemble décidément une grande partie d’ élus locaux dont la culture architecturale est « a minima » ce qui n’est hélas pas pour déplaire a beaucoup d’ acteurs de la construction.

Avant de franchir le boulevard circulaire de La Défense et contre un ensemble résidentiel en préfabrication lourde des années 70, une école « blockhaus » très figée à l’angle de la rue Arago et du boulevard A.Soljenitsyne.

P1180386 P1300874

La coupure du boulevard circulaire de La Défense isole certes le quartier d’affaires des « centre-villes »  limitrophes mais pour conclure je vous invite à profiter des espaces publics de la Défense ou vous pourrez jouer aux boules, bronzer, prier,  jouer de la guitare, flâner, échanger ou simplement respirer autour des bassins et fontaines d’Agam ou deTakis que je trouverai toujours préférables aux mignardises rencontrées dans les jardins publics de Puteaux.

P1330284 P1330294

Publicités

Une réflexion au sujet de « Puteaux ou la difficile identification d’une ville . »

  1. J’aime beaucoup votre blog. J’avoue m’en être servi pour faire mes ballades d’amis étrangers ou pas dans le 13ème et le 5ème. Je pense que je reviendrai vous interroger sur des points particuliers qui m’intéressent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s