En Essonne, le château du Marais

Le château du Marais est situé dans la commune du Val Saint Germain, au sud de l’Essonne entre Arpajon et Dourdan, non loin de Saint Chéron et de la forêt de Rambouillet plus à l’Ouest.

La première vue du château et de la pièce d’eau exceptionnelle apparaît sur la RD 27 (le Val saint Germain).

P1110836

L’accès au château se fait par l’allée des platanes ( à feuilles d’érables), hybride du platane d’Occident, originaire d’Amérique du Nord et du platane d’Orient, originaire des Balkans et d’Asie Mineure. Beaucoup d’arbres du parc sont multicentenaires.

P1110759

Le château actuel est le quatrième depuis le Moyen Age construit sur cet emplacement. C’est Jean Le Maitre, trésorier général de l’artillerie et du génie qui acquit le domaine et le château existant en 1772, et  fit démolir le château pour le remplacer par le château actuel édifié par l’architecte Jean-Benoit Barré de 1772 à 1779, le faste et la dépense étonna nombre de ses contemporains.

Du château du Moyen Age ne reste que le donjon, ainsi que les communs qui accueillent un musée consacré à Talleyrand.

P1110762

Le château est entouré de douves en eau qui datent du Moyen Age alimenté par la Salemouille qui traverse le domaine.

P1110765

Les châteaux fermés en hiver s’ouvraient à nouveau pendant la belle saison. Les poètes, les philosophes et les écrivains quittaient les salons parisiens et suivaient alors les hôtesses d’un château à l’autre pour retrouver leurs protectrices. Pendant l’été Adélaïde de La Briche recevait sa famille et ses amis au château du Marais. Une exposition évoque assez rapidement le souvenir des hôtes du Marais, entre la fin du XVIII et le milieu du XIXème siècle.

P1110775

Le bâtiment principal apparaît en façade Est comme une construction rectangulaire, elle  reprend les grandes lignes de la façade principale qu’on découvre  après avoir fait le tour du parterre.

P1110781

Le parc fut transformé en jardin à l’anglaise au début du XIXé , et c’est l’architecte des jardins Achille Duchêne qui a recomposé le parc entre 1903 et 1906 pour Boniface de Castellane avec les deux canaux de part et d’autre du parterre central à la française. Mais ce tracé reprend les grandes lignes des dispositions initiales qui précédait l’intervention de l’architecte Barré.

P1110793

 

Le parc est vaste et il comprend non seulement l’ancien parc boisé mais également des surfaces qui étaient autrefois en pré.

P1110808

 

La façade sur cour qui se révèle la plus soignée est rythmée par de faibles décrochements qui définissent les avants corps latéraux à une seule travée et un avant corps central à cinq travées. La partie centrale s’ouvre sur toute la hauteur du soubassement et du rez de chaussée surélevé par un portique à quatre colonne. Les proportions de cet ensemble surprennent en ce lieu et le portique renvoie, toutes proportions gardées, à celui de l’École militaire du Champ sur Marne par Jacques Ange Gabriel, ou au palais de l’Élysée. La juxtaposition du portique et de l’attique n’a que peu de précédents excepté celui de l’hôtel de Noailles à St Germain en Laye construit un siècle avant Le Marais par Jules Hardouin Mansart.

P1110819

La grande pièce d’eau alimentée par des sources dans les marécages ouvre une perspective exceptionnelle à l’ouest du château , elle n’est que l’élargissement d’un canal plus ancien.

P1110834

 

Sur le coté de la pièce d’eau La Rémarde est une rivière de 36km , affluent de l’Orge, elle-même affluent de la Seine. La Rémarde prends sa source dans les Yvelines près de Sonchamp et entre ensuite dans le département de l’Essonne, elle traverse successivement le Val Saint Germain, Bruyère le Châtel, Arpajon pour se jeter dans l’Orge.

Sur le coté du plan d’eau un ancien marais est trop humide pour être cultivé, il constitue de nos jours un milieu relativement rare et précieux. N’ayant pas subi de traitements, il conserve une flore riche et diversifiée, ses plantes ne sont fauchées qu’une fois l’an afin de permettre à ses graines d’arriver à maturité et d’en préserver la biodiversité.

Il a un effet régulateur sur le ruissellement des eaux de pluies et sur les crues.En agissant à la façon d’une éponge le sol retient une partie de l’eau et la laisse ensuite s’écouler lentement vers la rivière et vers la nappe phréatique ou elle arrive épurée.

P1110846

A l’extrémité  de la pièce d’eau ces trois platanes Orientalis sont différents des platanes que l’on voit habituellement le long des routes.Ceux ci sont des hybrides naturels provenant de croisements entre l’espèce Platane d’Occident, originaires d’Amérique du Nord, introduite en Europe au XVIIIé siècle et l’espèce Platane d’Orient originaire de l’Europe du Sud, et de l’Inde, introduite en Gaule par les Romains .Il est à présent rare de rencontrer un spécimen pur de l’une ou de l’autre espèce car les platanes Orientaux ne sont plus plantés en France depuis le XIXé siècle. L’aspect majestueux de l’Orientalis, son immense ramure qui donne beaucoup d’ombre, sa longévité et sa rusticité en faisait un arbre très apprécié dans l’antiquité. Ces arbres peuvent vivre entre 300 et 1000 ans.

P1110862

P1110864

La partie musée du château ( souvenirs de Talleyrand)

P1110865

Le moulin du Marais date du XVIe siècle , il a été remanié au XIXe siècle dans un style néo-gothique.Il refoule l’eau de la source dans un château d’eau situé dans les hauteurs du parc , d’où le château est alimenté en eau par gravité.

Jusqu’en 1850 environ les transports étaient difficiles et la disette sévissait fréquemment dans les régions pauvres. Paris par contre était facilement approvisionné par le grain de la Beauce grâce en particulier aux moulins de la rivière La Rémarde.

Publicités

2 réflexions au sujet de « En Essonne, le château du Marais »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s