Paris: le Panthéon.

De la basilique chrétienne au temple de la Nation :

En  507 après sa conversion Clovis fonde une première basilique destinée à abriter sa sépulture et celle de son épouse Clotilde. La pieuse Geneviève qui avait protégé Paris des barbares y est inhumée en 512.

En 1744 après une grave maladie Louis XV fait voeux de consacrer à Geneviève un édifice prestigieux.Ce projet est confié à l’architecte Jacques-Germain Soufflot (1713-1780) dont l’ambition est de rivaliser avec St Pierre de Rome.Commencée en même temps que l’Ecole militaire et que la place Louis XV 5( place de la Concorde)le Panthéon est un des trois monuments monarchiques construits durant le règne de Louis XV.

En 1764 lors de la venue de Louis XV le porche d’entrée est peint en trompe l’oeil.

De 1755 à 1790 la construction de la basilique sera le plus important chantier de l’époque. Soufflot assure l’équilibre délicat des voûtes de pierre par des arcs boutants qui déchargent les poussées vers les murs extérieurs.A partir de 1768 une vive polémique éclate mettant en cause la solidité des structures.Ainsi dès sa création l’édifice se trouve au coeur d’enjeux et de conflits publics tandis que s’affiche déjà le rôle des ingénieurs et l’importance du métal dans la construction.

En 1791 le monument est transformé en Panthéon national, mais par deux fois au cours du 19é siècle le sanctuaire retrouve sa vocation chrétienne .

En 1806 Napoléon décide grâce à un compromis avec le St Siège que le monument aura une double vocation : au rez de chaussée une église pour célébrer les grandes heures de l’empire, au dessous la crypte réservée au panthéon civique recueille les dépouilles des dignitaires du régime impérial.

En 1848 la république est proclamée, le monument sert de refuge aux insurgés.

En 1851 sous la coupole , à la place prévue pour le reliquaire de Ste Geneviève est suspendu un signe visible du triomphe de la science : le pendule de Foucault démontrant la rotation de la Terre.

Le Panthéon sera définitivement réinvesti de sa destination civique en 1885 lors des funérailles de Victor Hugo.

P1080938

Célébration du centenaire de la république le 22 septembre 1892.

P1080985

Le Panthéon s’ouvre par un péristyle surmonté d’un fronton ( transformé 4 fois depuis sa construction ), « la patrie décernant ses récompenses », à gauche Voltaire et Rousseau.

P1080987

Façade coté rue Clotilde.

Élévation coté rue d’Ulm

Le niveau principal:

Depuis l’entrée de la nef le vaste volume central est souligné par des rangées de colonnes.

P1080842

A la croisée du transept de lourds piliers supportent la charge du dôme .

P1080956P1080872

Les murs ont été rendus aveugles en 1792 et ont reçu à partir de 1874 des peintures sur toiles notamment de Puvis de Chavannes et de Jean-Paul Laurens  des héros chrétiens qui ont marqué l’histoire de France:

Le baptême de Clovis.

Le couronnement de Charlemagne empereur d’Occident.

P1080851

Jeanne d’Arc boutant les Anglais.

Jeanne d’Arc sur le bûcher.

« Le Christ montrant à l’ange de la France les destinées de son peuple » ( mosaïque A.A.E Hébert 1817-1908).

P1080903

Le pendule de Léon Foucault ( 1819-1868) est installé pour la première fois en 1851, puis démonté avant que le futur Napoléon III ne rende le monument à la religion et enfin réinstallé en 1905 par Camille Flammarion à la veille de la séparation de l’Eglise et de l’Etat .

P1080879

Les sculptures du début du XXe siècle évoquent entre autre la Révolution française .

En homage à Diderot.

P1080886

 

La Convention nationale , Marianne entourée de députés et de soldats de l’an II ( Sicard sculpt. 1921-1924).

P1080870

P1080850

La crypte :

 

Dans le vestibule les figures emblématiques des Lumières : face à face entre Voltaire ( Houdon sculpt.) et Rousseau ( un temple rustique en référence à ses théorie sur la nature).

P1080917P1080918P1080922

Les 41 grands dignitaires de l’Empire occupent les premiers caveaux après une rotonde, puis Jean Jaurès, Victor Hugo, Emile Zola,Alexandre Dumas, Pierre et Marie Curie, Jean Moulin, André Malraux, René Cassin pour nommer les plus connus.

 

Les travaux qui vont être entrepris de 2013 à 2022:

A l’origine des désordres la poussée des grands arcs et le manque d’étanchéité des couvertures en particulier sur le dôme. La campagne de travaux va donc traiter : le dôme et les tambours ( 2013-2015) , le péristyle ( 2015), les supports-murs extérieurs- voûtes ( 2017) , les parements extérieurs ( 2020), les sols de l’enclos extérieur( 2022).

P1080961P1080908P1080974P1080935

Mars 2014 et l’échafaudage monumental.

P1230593

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s