Paris, balade architecturale autour du quartier Seine Rive Gauche.

Le projet d’urbanisme du secteur Seine Rive Gauche a été évoqué pour la première fois dans le Schéma Directeur Régional de 1965. Son objectif était de rétablir un équilibre régional en créant des pôles d’activité à l’Est en contrepoids aux quartiers d’affaires de l’Ouest. Le potentiel offert par la couverture des voies ferrées de la gare d’Austerlitz, dans une première phase jusqu’au boulevard des maréchaux, puis dans une phase future jusqu’à Ivry au sud a rendu ce développement possible. Seine Rive Gauche est le plus vaste projet urbain de la dernière décennie à Paris, cet aménagement a été confié à la SEMAPA. Ce projet associe des fonctions complémentaires : habitat, bureaux, commerces, enseignement, culturel,  desservies par des réseaux de transports en communs variés. Le périmètre de Seine Rive Gauche s’étend de la gare d’Austerlitz jusqu’à  la limite avec Ivry au Sud, et de la Seine jusqu’à la rue du Chevaleret à l’Ouest. Il se structure en quatre quartiers délimités par des axes de circulations plus ou moins importants, chacun autour d’un élément structurant :

  • le quartier Tolbiac autour de la BNF.
  • l’université Paris VII Denis Diderot pour le quartier Masséna,
  • les voies rapides( périphérique Sud et boulevard des maréchaux pour le quartier Brunesseau.

Christian de Portzamparc fut retenu en 1995 par l’aménageur de la ZAC pour être l’architecte-urbaniste coordonnateur du quartier Masséna. Son projet avait pour objectif de ne pas figer les choses et de laisser la possibilité d’évolutions, point important dans une opération d’urbanisme amenée à se dérouler sur de nombreuses années .Le concept développé ici est à la fois dense et mixte: logements, bureaux, universités ( futur « quartier latin » ?), activités, commerces; en résumé un quartier qui offre les différentes composantes de la vie urbaine. Ce quartier a gardé la mémoire de son occupation ancienne liée aux activités ferroviaires en reconvertissant par exemple, les bâtiments des Grands Moulins de Paris pour les locaux de l’Université, l’usine d’air comprimé de la SUDAC (bel exemple d’architecture industrielle du 19é siècle) pour l’école d’architecture de Paris Val de Seine, et les entrepôts frigorifiques pour le développement d’ateliers d’artistes et de galeries. Image 13 Christian de Portzamparc a développé le concept qu’il avait déjà utilisé pour son projet de la rue des Hautes Formes à proximité de la rue Nationale: « l’îlot ouvert » pour laisser passer la lumière en cœur d’ilot  et permettre des vues multiples et variées.Ses prescriptions ont défini pour chaque îlot  des volumes nommés « enveloppes théoriques », à l’intérieur desquels les bâtiments devaient s’inscrire.  » Il s’agit en quelque sorte d’un plan masse en 3D ou l’architecte aménage les percées visuelles et la dynamique des hauteurs « . Les immeubles ne sont pas implantés cote à cote selon un alignement contraint mais possèdent quatre vraies façades pour mettre en valeur des angles de vues différents et permettre aux piétons d’avoir des vues entraperçues vers les profondeurs des îlots : jardins ou placettes par exemple. Les immeubles réalisés par les architectes sont très différents les uns des autres, ils expriment clairement une diversité, voire un certain bariolage dans son sens heureux et complémentaire. Cette différentiation entre les immeubles met en évidence un certain individualisme avec des personnalités assez fortes, les habitants s’identifiant avec les signatures de leurs immeubles. L’ attention première des architectes a été portée sur la qualité des volumétries, sur le jeu des couleurs et des matériaux qui se complètent grâce à des ateliers communs organisés lors des études préliminaires des îlots, pour permettre de renforcer les harmonies et les complémentarités afin éviter toute impression hétéroclite . Le résultat est probant et la balade est enrichissante par la variété des angles de vues et des découvertes entre perçu et entraperçu. Celles-ci poussent a entrer dans les cœurs d’îlots pour apprécier la qualité des espaces de circulations publiques. Les espaces verts ne sont pas de simples remplissages de « dents creuses » mais dialoguent avec le bâti environnant. Cette balade démarre à la station du T3 pour apprécier au sud du boulevard des maréchaux le quartier Brunesseau, puis emprunte l’avenue de France, descend vers l’esplanade Pierre Vidal-Naquet au cœur du site des Grands Moulins en traversant des ilots variés, se dirige vers les Frigos puis l’esplanade de la Bibliothèque Nationale de France, traverse les voies à hauteur du chantier d’immeuble pont, et revient à la porte de Vitry par la rue du Chevaleret  la rue Cantagrel, sans oublier la rue Watt modifiée. Les années 60 : gare de marchandises et Grands Moulins de Paris Les années 60: gare de marchandises de Paris-Tolbiac avec les Grands Moulins de Paris et les entrepôts frigorifiques innervés par le réseau ferré et le fleuve. vue aérienne et implantation de la future tour Duo, entre bd des maréchaux et périphérique.

Quartier Brunesseau: vue aérienne et implantation de la future tour Duo, entre le boulevard Masséna et le périphérique.

Implantation de la future tour.

Implantation de la future tour Duo. 5

Vue vers l’implantation future de la tour Duo et le pont du boulevard Masséna enjambant le réseau SNCF.

Vue à partir du pont National et le pont de Tolbiac pour visualiser le front de Seine limite Est de Seine Rive Gauche.

16

L’ENSA Paris Val de Seine ( F. Borel Arch.2007) et son échantillonnage de volumes , une vraie matériauthèque pour les étudiants!à proximité de l’ancienne usine d’air comprimé SUDAC.

17

ENSA Paris Val de Seine ( F Borel Arch.).

Mesures conservatoires et réservations en partie basse des bâtiments pour l’ emprises des voies de la « petite ceinture ».

. Réservation des voies pour la "petite ceinture".

Vers le Sud et Ivry le Quartier Brunesseau: immeuble d’activités rue Berlier ( D. Perrault Arch.) et sur l’emprise des voies ferrées actuelles développement futur de programmes d’habitations.

Immeuble d'activités rue Berlier ( D Perrault Arch.).

Université D. Diderot ( X’TU Arch.).  Couverture des voies à venir pour réalisation de logements sur la partie sud du quartier Masséna.

Université D Diderot ( X'TU Arch.).

23

L’accès au quartier Masséna à partir du boulevard éponyme ( arrêt « Maryse Bastié » du T3).

Vue vers l’école d’architecture Paris-Val de Seine et reconversion de l’usine SUDAC (V.Popp, J.Leclaire Arch.1891) et retour vers l’entrée de l’école d’architecture Paris La Seine.

29 ENSA Paris Val de Seine , reconversion de l'usine SUDAC.

3233 Université D Diderot ( X'TU Arch.).

Université D. Diderot ( X’TU Arch.2008) et son coeur d’îlot. Université , coeur d'ilot ( X'TU Arch.)

36

Hôtel industriel pôle de biotechnologies ( Valode & Pistre Arch.2006). 38

Université Diderot ( JB Lacoudre Arch.2012). Université Diderot ( F Chochon & L Pierre Arch.).

Université Diderot ( F. Chochon & L. Pierre Arch.2007). 44

En limite Ouest contre la rue du Chevaleret: logements étudiants, foyer jeunes travailleurs, école polyvalente ( Béal & Blankaert Arch.2014).

Logements étudiants,foyer jeunes travailleurs, école polyvalente ( Béal & Blankaert Arch.).

4753

A la marge de l’opération Seine Rive Gauche la rue du Loiret garde de rares traces de l’habitat antérieur.

Rue du Loiret

En amont de la rue du Chevaleret: la Cité du Refuge ( Le Corbusier Arch.).

56

En revenant sur l’avenue de France: l’Université Diderot ( In-On Arch.2012).

Université Diderot ( In -On Arch.).

Université Denis Diderot ( J.Guervilly & F.Mauffret Arch.2008).

Université Diderot ( J Guervilly & F Mauffret Arch.).

Détail coeur d’îlot.   Accès à l'Université Paris VII ( J Guervilly et F Mauffret Arch.).

Logements et crèche ( Atelier Philtre Arch.2008). Logements ( F Borel Arch.).

Logements ( F Borel Arch.2008).

66

La rue descendant vers la Seine offre une grande diversité de traitements volumétriques et de matériaux tant pour les immeubles d’habitations que pour les équipements publics, y compris en coeur d’îlots.

Vers la Seine.

Université Diderot ( F Chochon et L Pierre Arch.).

Université Diderot ( F. Chochon et L. Pierre Arch.2007). 69707173

Immeuble de logements ( Badia-Berger Arch.2007). 77

Immeuble de logements (Beckmann et N’Thépé Arch.2007), béton lasuré. Logements ( Beckmann-N'Thépé Arch.).

Le front de Seine offre une succession de façades moins diversifiées.

Le front de Seine.

A proximité des Jardins « Abbé Pierre-Grands Moulins »

107

Immeuble de bureaux ( Ch.Devillers & Ass Arch.2005) mettant en évidence la structure métallique des quatre plots autour du patio central.

92

Bureaux ( Ch Devillers & ass Arch.).

91

Moins inspiré: l’immeuble de bureaux ( A. Béchu Arch.2007) donne lui aussi en partie haute sur l’avenue de France.

Bureaux ( A Béchu Arch.).

En face sur l’avenue de France: le Collège Thomas Mann avec internat ( Chemetov & Huidobro Arch.2002).

Collège Thomas Mann ( Chemetov & Huidobro Arch.).

Vue des quais du RER C  avant couverture des voies pour la réalisation de futurs logements.

97

Retour vers le jardin « abbé Pierre-Grands Moulins » face aux bâtiments de l’Université Diderot résultant de la reconversion des Grands Moulins de Paris (R.Ricciotti Arch.2006).

Université Diderot " Grands Moulins de Paris" ( R Ricciotti Arch.).

101

Face aux site des Grands Moulins: l’ancienne Halle aux farines ( D. Honneger Arch) réhabilitée en 2006 ( N. Michelin Arch.), et tour des locaux associatifs et culturels de l’Université en résille en modules d’aluminium formant signal ( Antonini et Darmon Arch.).La Halle aux farines a été conservée dans son intégralité ( hauteurs sous plafonds importantes, voutes en voiles béton minces ainsi que les remplissages des façades en panneaux préfabriqués).

Université Diderot "halle aux farines" (ANMA- N Michelin Arch.).

Vue à partir du quai de Seine: l’Université Diderot « Halle aux farines » (ANMA- N. Michelin Arch.2007), et l’esplanade Pierre Vidal-Naquet.

Le bâtiment des farines, Université D Diderot coté Seine.

Université Diderot : bâtiment « les farines » : un accès traversant entre esplanade et rue adjacente permet d’éviter un contournement et donc une meilleure intégration du bâtiment dans le quartier.

Avenue de France: Ministère des Sports , Service des espaces verts de la ville de Paris et URSAAF ( JP. Viguier Arch.2005). Ce bâtiment de bureaux est situé très exactement au dessus de la gare RER Bibliothèque François Mitterrand et de l’interconnexion avec le métro ligne 14. C’est un immeuble en structure métallique qui repose sur la dalle couvrant les voies ferrées. 4 niveaux se trouvent sous le rez de chaussée de cet immeuble: le niveaux des parkings, le niveau des lignes SNCF ( réseau RER et grandes lignes), le niveau des salles d’échanges et correspondance vers la ligne 14 et enfin la ligne 14 du métro.

Ministère des sports ( JP Viguier Arch.).Service des espaces verts de la ville de Paris et URSAAF ( JP Viguier Arch.).

En redescendant vers la Seine:immeuble de logements  (J-Ph. Pargarde Arch.2002).

129

127

L’emblématique bâtiment des « Frigos » construits en 1921 et raccordés au réseau ferré, permettait le stockage des marchandises avant l’approvisionnement des Halles Centrales de Paris. Sa reconversion entreprise par les occupants permet d’accueillir galeries et ateliers d’artistes.

Les Frigos.

Visible depuis la cour des « Frigos » les batiments d’habitations de la rue Neuve de Tolbiac (F.Soler Arch.)

137139

140

Bureaux de la rue Neuve de Tolbiac ( F.Soler Arch.2009).

145

Au carrefour entre la rue Neuve de Tolbiac et l’ avenue de France (Dusapin et Leclerc Arch.2001).

Bureaux (Dusapin et Leclerc Arch.).

Face à l’immeuble de bureaux et commerces (N.Foster et M.Rolinet Arch.2004).

Bureaux ( N Foster et M Rolinet Arch.).

Celui du bâtiment de l’URSAAF (J-P Viguier Arch.).

Bureaux (JP Viguier Arch.).

et enfin les bureaux logements et commerces( R. Riciotti Arch.2012) au maillage « décoratif » en bois.

Bureaux ( R Riciotti Arch.).

152

La poursuite de l’avenue de France s’effectue vers la TGB et le complexe cinématographique (Wilmotte & Ass. Arch.2003).

156

L’esplanade de la TGB se poursuit au delà vers le parc de Bercy en empruntant la passerelle S. de Beauvoir (D. Feichtinger RFR Arch.).

Passerelle S de Beauvoir D Feichtinger RFR Arch.).

En limite Nord de la TGB rue R.Aaron immeuble de logements ( F.Hammoutène Arch.).

Logements (F Hammoutène Arch.).

Face à la Halle Freyssinet les travaux se poursuivent en couverture de dalles au dessus des voies ferrées pour un nouvel immeuble de bureaux ( M. Mimram Arch.).

174 Bureaux ( M Mimram Arch.).

Schéma constructif du projet d’immeuble-pont (contexte technique complexe lié à son implantation au dessus du faisceau des voies ferrées et des sorties de tunnels provenant d’Austerlitz).

177

Un passage temporaire au dessus des voies permet d’approcher au plus l’ancienne SERNAM. Cette halle construite en 1929 par E.Freyssinet présente une qualité de structure béton remarquable par sa finesse. Sa reconversion en « incubateur numérique » pour 1000 starts-up est en cours (Wilmotte & Ass.Arch.).

La halle Freysinnet.

P1310163

P1310165

La ballade se poursuit rue du Chevaleret jusqu’au pont de la rue de Tolbiac.

Vue de la rue du Chevaleret.

Rue de Tolbiac enjambant la rue du Chevaleret .

Le pont de la rue de Tolbiac enjambant la rue du Chevaleret ( base de de l’ancien ouvrage métallique qui enjambait les voies ferrées. Retour par l’avenue de France et le projet M7, Ministère des sports ( JP. Viguier Arch.), une des 4 cours centrales qui constituent les cœurs paysagers du projet ( prolongement naturel des terrasses des restaurants d’entreprises).

Avenue de France , patio intérieur du ministère des sports ( JP Viguier Arch.).

Traversée de la rue Thomas Mann.

Pignon du ministère des sports .

Logements ( Brenac & Gonzalez Arch.2005).

Logements ( Brenac & Gonzalez Arch.).

Au delà du square T.Mann: Logements, école et théâtre ( BP Architecture Arch.2011).

Logements , école et théâtre ( BP Architecture Arch.).

211

Pole universitaire de l’INALCO ( Ateliers Y. Lion Arch.2011). Liaison vers la rue du Chevaleret.

Pole universitaire INALCO et BULAC (Ateliers Lion Arch.).

214

Clinique psychiatrique, résidence étudiante et logements ( JP. Buffi Arch.2005), retour le long de la rue du Chevaleret avec un foyer de travailleurs.

Clinique psychiatrique, résidence étudiante,et logements ( JP Buffi Arch.).

A l’extrémité de la voie nouvelle vers l’avenue de France le carrefour des rues Dessous des Berges et Cantagrel ( cité Refuge de l’Armée du Salut).

216

Entrée vers la rue Watt, sous les voies ferrées et logements (A.Stinco Arch.2013). Entrée vers la rue Watt sous les voies ferrées.

49

50

La nouvelle rue Watt bien éloignée de l’époque de Léo Mallet….

Rue Watt.

L’ancienne gare de la « petite ceinture » boulevard Masséna en cours de réaménagement. L'ancienne gare SNCF Masséna.

La ligne de la « petite ceinture » enjambant la rue de Patay, à la porte de Vitry. La ligne "petite ceinture" enjambant la rue de Patay à la Porte de Vitry.

Vers le pont National et la porte de Charenton. 241

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s